//Renouvellement total de la ligne Nice - Plan du Var

Construite entre 1890 et 1911, cette voie métrique traverse cinq vallées et emprunte environ 60 viaducs et tunnels. Elle figure parmi les parcours les plus impressionnants et les plus pittoresques de France. En raison du mauvais état de la ligne, l’exploitant Région Provence – Alpes – Côte d’Azur a décidé un renouvellement total du tronçon Nice – Plan du Var.

Le marché a été attribué à Sersa Group non seulement en raison de ses références en matière d’expériences et de prestations à l’échelle européenne en tant que spécialiste des voies métriques, mais également à la suite de la compétence professionnelle dont le groupe a fait preuve dans la réalisation du projet « Puy de Dôme ».

La voie à renouveler était répartie en trois tronçons qui étaient interdits à la circulation pendant la phase active de la construction.

Prestations fournies par Sersa Group

  • Renouvellement total de 25 km de la voie métrique, y compris la livraison de ballast, de traverses, de rails et d’appareils de voie
  • Élimination professionnelle des matériaux usés
  • Travaux de soudage des rails
  • Travaux de génie civil ferroviaire (renouvellement des quais, installations de câbles pour la signalisation, etc.)
  • Passages à niveau
  • Transformation totale de la gare de Nice (début du tronçon à rénover)
  • Transformation totale de la gare de La Vésubie (fin du tronçon à rénover)

Caractéristiques du chantier

MandantRégion Provence – Alpes – Côte d’Azur
Volume de la commanderenouvellement total de la ligne Nice - Plan du Var avec logistique matérielle et travaux de génie civil ferroviaire
Période de réalisationdu 1er avril au 15 décembre 2011
Longueur de voie25 km

Machines utilisées

AVW 1, wagons de chargement, 17 wagons à ballast, 10 locomotives diesel, bourreuse B30, wagon d’adaptateur, système mobile de soudage par étincelage SERSTAR, meuleuse rail-route GRail1, 10 wagons plats

Partenaires

Ing. De Aloe, ESAF

Objectif

  • Adaptation de la voie pour le transport de voyageurs et de marchandises
  • Circulation future à une vitesse maximale de 100 km/h